Ce site est succeptible d'utiliser les cookies.En cliquant sur "J'accepte", vous acceptez l'utilisation de cookies sur notre site.

Redouté par de nombreux opposants au mariage pour tous dès 2012, la question de l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules est revenue sur le devant de la scène à l'occasion de l'avis rendu le 15 juin 2017 par le Comité Consultatif National d'Ethique, s'étant prononcé en faveur de cette ouverture. Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a annoncé qu'il conviendrait de légiférer en ce sens. Néanmoins, derrière les arguments se référant à « l'égalité » et à l'existence de « discriminations », ou à l'existence d'un « droit » à avoir un enfant, se profilent d'autres enjeux bien plus profonds en terme de société que la simple question de la satisfaction de désirs individuels.

Pour ceux qui n’ont pas encore lu la première partie de l’article, et afin de mieux cerner les concepts que nous développerons ici, nous vous invitons à consulter l’article préliminaire « L’économie de la connaissance : un modèle pour les décennies à venir » en cliquant ici

Le problème contemporain de notre système économique est que son accroissement continu est intrinsèquement lié aux ressources naturelles. La logique productiviste dans laquelle nous nous développons, cherche à répondre aux besoins toujours plus importants, ponctionnant ainsi plus intensément les ressources. Autrement dit, notre système cherche à obtenir une croissance infinie avec des ressources limitées. Comme l’autruche qui enfouie sa tête dans le sable, nous persistons à développer notre société en ignorant ses maux, en se disant comme pour se rassurer que « jusqu’ici tout va bien ».

L’économie de la connaissance se pose donc comme une solution à un enjeu majeur : casser le modèle de production et de consommation actuel avant d’atteindre un point de non-retour.

Pollock (1912-1956) est la figure de proue de l’expressionnisme abstrait, mais il a aussi marqué l’art par son utilisation de nouvelles techniques picturales, et a largement contribué au déplacement du centre de gravité de l’art contemporain de Paris à New York, dans les années 50.

Page 1 sur 24

Please publish modules in offcanvas position.